PSG Online
Tu viens sur PSG ONLINE!

Alors enregistre toi si tu n'es pas membre et voila ce que tu pourras avoir :

- Matchs du PSG en direct et en vidéo sur le forum

- Une partie VIP pour les plus actifs : participer a la vie du forum, avoir des liens utiles de VIP des offres etc...

- Une grosse connaissance des membres du PSG sur ce forum donc de grand débat et d'échange.

- Une ambiance magnifique et détendu egrâce au Bar PSG ONLINE.

Donc un forum magnifique et un grand lieu de détente !!!
Allez rejoins nous vite et clic sur inscription ou connexion!
PSG Online
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
PortailAccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Réouverture prochaine du forum.
Le Deal du moment : -50%
Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme ...
Voir le deal
12.60 €

 

 Revue de Presse

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 17 ... 30  Suivant
AuteurMessage
NeiBaF
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
NeiBaF

Masculin Nombre de messages : 10656
Age : 34
Localisation : Alfortville
Emploi : Data operator
Date d'inscription : 28/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptySam 26 Nov - 11:54

Samedi 26 Novembre


Amour L'Equipe Amour

Le Parisien :

Le bonheur tranquille de Rozehnal

CINQ MOIS après s'être engagé avec le PSG, David Rozehnal ne comprend que quelques mots de français et son véhicule, une Golf facile à repérer au milieu des Mercedes, Porsche et autre Aston Martin des joueurs parisiens, est toujours immatriculée en République tchèque.
Lorsque ces deux lacunes seront comblées, le défenseur de 25 ans au profil de top-modèle aura achevé son intégration : « Dans le football, je vis mon meilleur début de saison ; dans ma vie privée, tout est parfait. » Coupe du monde et mariage l'été prochain.
Installé au coeur du quartier piétonnier de Saint-Germain-en-Laye, David Rozehnal profite du moindre instant de liberté pour déambuler ou se rendre au centre de Paris en RER en moins d'une demi-heure. Régulièrement, le joueur et Petra, sa fiancée, se joignent aux couples Yepes et Armand pour un dîner ou une partie de shopping. « J'ai la chance de voir les joueurs faciliter mon intégration, se félicite-t-il. A Bruges (NDLR : de 2003 à 2005), je me sentais davantage dans la peau d'un étranger. » Pour ajouter à son bonheur, il a vécu, la semaine dernière, des émotions intenses : une passe décisive et la première victoire du PSG à Bordeaux depuis dix-sept ans (2-0), quatre jours après avoir participé à la qualification en Coupe du monde de la République tchèque. « Je rêve de jouer contre le Brésil, s'enthousiasme-t-il. En même temps, avec Petra, nous avons prévu de nous marier l'été prochain. Entre la fin du Mondial et la reprise de l'entraînement, il ne va pas rester beaucoup de temps. » Technicien et latin dans l'âme. Fils d'une institutrice et d'un employé de compagnie ferroviaire, l'enfant de Kozusany, village de 700 habitants à l'est de la République tchèque, garde de ses onze années passées sous le régime soviétique une grande soif de découverte. « Je n'ai jamais manqué de rien, mais je n'ai pas eu tout ce dont je rêvais », résume-t-il. Formé au Sigma Olomouc, il a souhaité franchir un palier vers un club plus huppé en passant deux saisons à Bruges, avant d'accepter, l'été dernier, le contrat de quatre ans proposé par le PSG. « La ville et le projet ambitieux du club m'ont séduit, raconte-t-il. J'ai toujours préféré les championnats des pays latins, les joueurs techniques peuvent s'y exprimer. En Angleterre, des défenseurs fous pensent à tuer les attaquants sans jouer le ballon, ce n'est pas pour moi. » Après quinze journées de L 1, il est l'un des trois seuls parisiens, avec Mendy et Dhorasoo, à avoir débuté toutes les rencontres et affiche un peu plus d'assurance à chacune de ses sorties. « Au contact de joueurs expérimentés comme Mario (Yepes) ou Ujfalùsi, le pilier de la défense tchèque, j'apprends beaucoup. » Peu concerné par la concurrence accrue instaurée par Laurent Fournier depuis une semaine, il se méfie tout de même de Jean-Michel Badiane, « un jeune qui monte ». A la veille de recevoir Lens, qui reste sur deux victoires en championnat au Parc des Princes, il adresse cet avertissement aux Nordistes : « Toutes les séries prennent fin un jour. »

-------------------------------------------------------------------------------------

PENDANT près de dix saisons (1994-2003), Jérôme Leroy, 31 ans, a vécu une histoire d'amour avec le PSG. Une relation placée sous le signe du « je t'aime moi non plus », avec des séparations, des retours, des exploits, des mélodrames. Alors qu'il revient demain au Parc des Princes sous le maillot du RC Lens, le joueur raconte son PSG.

Vous rappelez-vous de votre arrivée au PSG ?

Jérôme Leroy. Bien sûr, je m'en souviens comme si c'était hier. J'avais 14 ans, je jouais à La Clarence, un petit club dans le Nord, près de Béthune. J'étais venu à Paris pour faire un essai afin d'intégrer un sport-études et c'est là que j'ai été repéré par le PSG. C'était une opportunité que je ne voulais pas rater.

Que représente Paris pour vous aujourd'hui ?

C'est le club à qui je dois tout, grâce auquel j'ai eu la carrière que j'ai eue. J'ai été formé, lancé en Première Division, j'ai vécu des grands moments avec des grands joueurs et un grand public. Le PSG, c'est le club de mon coeur, une partie de ma vie. Je n'oublierai jamais mon PSG.

Votre plus beau souvenir...

Mes débuts comme titulaire au Parc des Princes, contre Le Havre, en 1996. Le Parc, j'en rêvais. Ensuite, il y a ce quart de finale retour de la Coupe des Coupes en 1997, à Athènes contre l'AEK. On avait fait 0-0 à l'aller. Là, je donne les trois buts à Loko. Je pense que c'est mon meilleur match avec le PSG. Et puis, il y a la Super Coupe d'Europe contre le Juventus au Parc. La meilleure équipe contre qui j'ai jamais joué. On a pris 6-1 ce soir-là, mais ça reste un bon souvenir...

Quel est le plus grand joueur que vous avez côtoyé au PSG?

Ronaldinho, un phénomène. Il fait des choses avec le ballon que personne d'autre ne sait faire. Weah était aussi un très grand joueur mais j'ai une préférence pour Leonardo. Un super joueur d'une humilité et d'une gentillesse incroyable.

Vous avez aussi connu plusieurs entraîneurs...

Oui, c'est vrai. J'ai eu, par exemple, une très bonne relation avec Luis Fernandez. Il m'a toujours fait confiance. D'un autre côté, cela ne s'est pas bien passé avec Vahid Hallilhodzic. Mais je ne suis pas rancunier. Nous ne partagions pas les mêmes idées, c'est tout.

Avez-vous des regrets?

La finale de la Coupe des Coupes contre le Barça de Figo et Ronaldo en 1997. A l'époque, j'étais jeune et je n'ai pas réalisé la portée de cette finale. J'aurais tant voulu la gagner... J'y pense souvent. J'aurais voulu entrer dans l'histoire avec le PSG.

Appréhendez-vous ce nouveau retour au Parc des Princes demain?

C'est toujours difficile de revenir au Parc avec un autre maillot sur le dos. Il y aura de l'émotion, comme à chaque fois.
[/center]


Dernière édition par le Sam 26 Nov - 15:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.culturepsg.com
LiL GreG
VIP
VIP
LiL GreG

Masculin Nombre de messages : 20459
Age : 30
Localisation : 34000, Montpellier
Emploi : Etudiant en informatique (3ème année)
Date d'inscription : 14/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptySam 26 Nov - 14:39

heu par hasard c'est pas interdit de reproduire des revue comme sa?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/LiL.GreG.974
RuBeN
Séléctionneur
Séléctionneur
RuBeN

Masculin Nombre de messages : 7015
Age : 28
Date d'inscription : 05/04/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptySam 26 Nov - 18:50

LiL GreG a écrit:
heu par hasard c'est pas interdit de reproduire des revue comme sa?

je pense pas
Revenir en haut Aller en bas
LiL GreG
VIP
VIP
LiL GreG

Masculin Nombre de messages : 20459
Age : 30
Localisation : 34000, Montpellier
Emploi : Etudiant en informatique (3ème année)
Date d'inscription : 14/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptySam 26 Nov - 18:54

c'est écrit en tout petit sur le journa si c'est interdit ou pasl!!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/LiL.GreG.974
RuBeN
Séléctionneur
Séléctionneur
RuBeN

Masculin Nombre de messages : 7015
Age : 28
Date d'inscription : 05/04/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptySam 26 Nov - 18:57

je sais peut-etre
Revenir en haut Aller en bas
LiL GreG
VIP
VIP
LiL GreG

Masculin Nombre de messages : 20459
Age : 30
Localisation : 34000, Montpellier
Emploi : Etudiant en informatique (3ème année)
Date d'inscription : 14/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptySam 26 Nov - 19:00

mais bon! tout les infos qui se trouve dans la revue se trouve aussi sur le site
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/LiL.GreG.974
2BPSG
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
2BPSG

Masculin Nombre de messages : 36920
Age : 34
Localisation : Vincennes (94)
Date d'inscription : 19/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyDim 27 Nov - 7:18

Merci pour les infos. hého
Revenir en haut Aller en bas
NeiBaF
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
NeiBaF

Masculin Nombre de messages : 10656
Age : 34
Localisation : Alfortville
Emploi : Data operator
Date d'inscription : 28/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyDim 27 Nov - 12:54

Dimanche 27 Novembre

Amour L'Equipe Amour

Le Parisien

Il va encore falloir un grand Paris



EN CAS DE VICTOIRE face à Lens, ce soir au Parc, le PSG atteindra la barre des 30 points. Anecdotique pour beaucoup, ce seuil est hautement symbolique pour Laurent Fournier. « Quand j'ai repris l'équipe (NDLR : en février dernier) , nous n'avions que 30 points et on parlait encore d'Europe », sourit-il.
Paris avait alors disputé 25 matchs. Cette saison, les fameux 30 points peuvent être engrangés après seulement seize journées... Ces chiffres sont éloquents, ils montrent que le PSG de Fournier, souvent décrié pour la fragilité de son jeu, est autrement plus efficient que le PSG de Halilhodzic (an II). A quatre journées de la trêve, l'entraîneur du PSG a fixé des objectifs précis. Dans l'intimité du vestiaire, au lendemain de la victoire contre Bordeaux (2-0) qui a assis son autorité et regonflé son énergie, l'entraîneur a lancé à ses joueurs : « Quatre matchs, quatre victoires avant Noël ! » Hier matin, face à la presse, il s'est montré moins véhément : « 35 points à la trêve ça me plairait, ce serait top. »

Des vertus retrouvées

Pour parvenir à ce résultat, une victoire ce soir serait du meilleur effet. Et pas seulement d'un point de vue arithmétique. « La victoire à Bordeaux nous a apporté de la confiance, ce serait dommage de gâcher cela par une contre-performance contre Lens », poursuit le technicien parisien. Ce n'est pas gagné puisque le PSG ne s'est pas imposé au Parc face aux Sang et Or depuis quatre ans... Heureusement, le PSG 2005-2006 semble être une équipe de fin de série, sans jeu de mot péjoratif. Après neuf matchs d'affilée sans défaite face à l'OM, Paris s'est incliné au mois d'octobre (1-0)... Après dix-sept ans sans victoires à Bordeaux, Paris s'y est imposé la semaine dernière. « Les trois dernières victoires de Lens au Parc doivent être une source de motivation supplémentaire pour inverser la tendance », espère Fournier. Les Parisiens ont le moral et, physiquement, ils partent avec un avantage non négligeable par rapport à des Lensois qui ont disputé, jeudi en Allemagne, un match éprouvant en coupe UEFA (0-0 contre le Hertha Berlin). Pour le PSG, le plus important est de s'appuyer à nouveau sur les valeurs qui lui ont permis de s'imposer dimanche dernier. Depuis le début de la saison, Fournier a si souvent rabâché les mots « détermination », « envie » et « plaisir » qu'il finissait par les rendre banals. La victoire en Gironde a redonné une réelle dimension à ces vertus. Et ce n'est pas la moindre de ses réussites. « A Bordeaux, j'ai pris un risque, certains joueurs se sont peut-être sentis en danger. Finalement, ça apporte de la confiance et de l'enthousiasme, mais il faut garder les pieds sur terre. » Il est vrai que, depuis le début de la saison, les Parisiens ont parfois péché par suffisance. Or il ne faut jamais négliger les fondamentaux. En début de saison, Edouard Cissé rappelait que le problème de certains joueurs à Paris était de penser « qu'il suffisait d'enfiler le maillot du PSG pour être bon ». C'est une erreur. Aujourd'hui, même le maillot du Real Madrid n'a plus rien de magique...

Sergueï Semak n'a pas été retenu dans le groupe. Son départ lors du prochain mercato se précise. « Je sais que c'est difficile pour les joueurs qui ne jouent pas, commente Fournier. Sergueï était là à Marseille et contre Nantes. Maintenant, s'il veut changer d'air, il faut qu'il aille voir la direction du club. » Par ailleurs, l'entraîneur estime que Cristian Rodriguez est encore court physiquement mais il pourrait faire appel à lui lors des trois derniers matchs avant la trêve ou en Coupe de la Ligue.
La collecte de denrées alimentaires en faveur du Secours populaire français, organisée par les Lutèce Falco avec l'aide des Boulogne Boys, est maintenue. Le PSG a finalement obtenu l'autorisation de la LFP. Cette collecte se déroulera uniquement en tribunes Auteuil et Boulogne.


-------------------------------------------------------------------------------------


Les supporters disent non à Sarkozy

ALORS QUE les Tigris Mystics et les Boulogne Boys sont en conflit ouvert depuis deux mois, Nicolas Sarkozy a réussi à rassembler tous les groupes de supporters... contre lui. Ce soir, au Parc, le ministre de l'Intérieur avait en effet prévu de réunir tous les présidents de groupe afin de leur faire signer « une charte du supporter », prévue dans le contrat local de sécurité (CLS), paraphé le 30 juin 2004, mais jusqu'alors inexistante.
Un geste doublé d'un engagement que les supporters parisiens ont refusé en bloc. Le ministre a donc annulé la rencontre. « Cette charte est nulle, critique Pierre-Louis, le président des Boys. Elle ne comporte que des obligations pour les supporters vis-à-vis des pouvoirs publics et aucun droit. Ce n'est qu'une déclaration de bonnes intentions. Nous avons déjà signé une médiation avec le PSG qui est beaucoup plus complète et plus aboutie. Il n'y a qu'à l'inclure au CLS. » Sur ce sujet, toutes les associations de supporters sont sur la même longueur d'onde. Une « union sacrée » de circonstance qui ne présage nullement d'une amélioration des relations entre Tigris et Boys.


-------------------------------------------------------------------------------------


La neige perturbe l'entraînement, pas le match

UNE PETITE DEMI-HEURE et c'est tout. La séance d'entraînement à huis clos d'hier matin a été écourtée en raison de la neige qui est tombée abondamment sur Saint-Germain-en-Laye. Les joueurs ont juste eu le temps de s'échauffer et de débuter une opposition à dix contre dix.
Peu avant 10 h 30, ils ont regagné la salle d'étirements. Seul Samuel Piètre, convalescent, a continué à enchaîner les tours de terrain. « On a fait deux fois dix minutes de jeu et on a arrêté car on ne voyait rien, on ne se voyait plus, raconte Laurent Fournier. Ce n'est pas grave d'avoir écourté car on a bien bossé cette semaine. Et puis, s'il y a de la neige demain (aujourd'hui), ça nous permettra d'avoir des repères. » Les joueurs ont, dans leur ensemble, bien vécu cette invitée surprise, même si la plupart n'aiment pas ces conditions atmosphériques délicates. « Je n'ai pas trop l'habitude, confie Mario Yepes. J'espère que ça ira pour le match. » « On ne voyait plus rien, la neige nous entrait dans les yeux quand on courait. Ce n'était pas très agréable et c'était mieux d'arrêter », poursuit Stéphane Pichot. « Je n'aime pas trop jouer sous la neige car c'est dangereux, glisse Sylvain Armand. Mais c'était sympa quand même, on a bien rigolé. » Lionel Letizi et Jérôme Alonzo ont plutôt goûté ces quelques minutes d'entraînement sous la neige. « J'aime bien même si elle ne doit pas durer trop longtemps. N'oubliez pas que j'ai passé quatre ans à Metz », rigole le gardien titulaire. « Moi aussi, ça me plaît, ce type de temps. On s'est mis dans les conditions du match. » Pour s'éviter toute difficulté, les responsables du Parc des Princes ont fait bâcher la moitié nord de la pelouse. Hier après-midi, une fine couche de neige recouvrait le gazon parisien. « Ça la protège du gel et de toute dégradation, confie un dirigeant. Nos services déblaieront demain matin (ce matin) si nécessaire mais il n'y a pas de raison de redouter le report de cette rencontre. »


-------------------------------------------------------------------------------------


« Je suis en confiance »
PEDRO PAULETA, capitaine du PSG




C'EST DANS l'habitacle tout confort de son 4 x 4 allemand que Pedro Pauleta a accepté de revenir sur les dernières semaines de la vie du PSG.

Quel bilan faites-vous du début de saison ?
Pedro Pauleta.
L'équipe avait très bien commencé avant de connaître un trou pendant deux ou trois matchs.
Logiquement, la pression est montée autour de nous. Mais, à Bordeaux, on a su réagir. Nous sommes plus que jamais en course pour la deuxième place, Lyon étant au-dessus de tout le monde.

Comment expliquez-vous vos difficultés à l'extérieur, si l'on excepte le succès à Bordeaux ?
Le championnat français est très équilibré, il n'est pas facile de gagner, surtout à l'extérieur. Il y a une petite dizaine d'équipes d'un bon niveau. Nous avons connu des difficultés face aux équipes qui défendent. A Saint-Etienne et à Auxerre, on s'est procuré des occasions, mais on a été pris en contre. Beaucoup d'équipes privilégient la défense.

Qu'est-ce qui a changé lors de votre sortie bordelaise ?
On a trouvé un bon système où on a su conserver le ballon et le faire tourner. Je préfère ne pas avoir trop d'occasions, mais marquer sur nos rares possibilités, plutôt que l'inverse comme à Auxerre.

Laurent Fournier a parlé d'un état d'esprit défaillant, voire d'un manque d'investissement de certains, pour justifier les difficultés rencontrées par le PSG. Est-ce aussi votre avis ?
Non. Tous les joueurs font leur maximum. Le plus important, c'est la concentration. Perdre, c'est normal et ça nous arrivera encore, mais parfois la concentration n'est pas constante. Il ne faut surtout pas se chercher d'excuses.

Des tensions entre les joueurs...
(Il coupe) Il n'y a ni tension entre joueurs ni entre les joueurs et le staff. Il existe une bonne ambiance. Après, l'entraîneur fait des choix qui peuvent déplaire. Je trouve bien qu'un coéquipier ne soit pas content de ne pas débuter une rencontre. La pression est bien plus importante ici et tout prend des proportions démesurées. Lyon, en tête avec plus de dix points d'avance, n'apparaît dans la presse que le jour et le lendemain des matchs. Le PSG, c'est au quotidien. Je pense qu'il faudrait davantage contrôler ce qui se passe dans le groupe et dans le vestiaire.

Vous êtes en tête du classement des buteurs (8 buts). Avez-vous comme objectif de finir meilleur buteur de L 1 cette saison ?
Oui, c'est toujours un objectif. Je suis en confiance, j'ai eu plus de vacances cet été. Et, cette saison, l'équipe se procure plus d'occasions. Pour un attaquant, c'est plus facile.

Et collectivement, quelles sont les ambitions du PSG d'ici à la trêve ?
Rester dans les trois premiers du classement. L'essentiel, c'est d'être toujours au contact des places qualificatives pour la Ligue des champions, l'objectif prioritaire du club. Il ne faut pas s'éloigner de ce peloton.


Dernière édition par le Lun 28 Nov - 15:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.culturepsg.com
2BPSG
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
2BPSG

Masculin Nombre de messages : 36920
Age : 34
Localisation : Vincennes (94)
Date d'inscription : 19/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyLun 28 Nov - 6:55

Merci pour les infos. hého

Les supporters parisiens feraient mieux de faire la paix et d'agir en tant que responsables, ça devient vraiment ridicule cette histoire. Shit
Revenir en haut Aller en bas
kevin17300
Fondateur
Fondateur
kevin17300

Masculin Nombre de messages : 28450
Age : 33
Localisation : Brest
Emploi : vendeur multimédia a BOULANGER
Date d'inscription : 20/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyLun 28 Nov - 12:48

desgfois c'est a se dire si il n'y a pas des truc derriere les assoss qui bourre le crane au président des assos

_________________
Revue de Presse - Page 5 Kevinud0
Revenir en haut Aller en bas
https://psgonline.forumactif.com
NeiBaF
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
NeiBaF

Masculin Nombre de messages : 10656
Age : 34
Localisation : Alfortville
Emploi : Data operator
Date d'inscription : 28/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyLun 28 Nov - 15:15

Lundi 28 Novembre

Amour L'Equipe Amour

Le Parisien

Lens vient refroidir les ambitions du PSG
Menés 4-1 après 69 minutes de jeu, les Parisiens, hors sujet et victimes d'efficaces Lensois, ont réussi une bonne fin de match. Sans pouvoir éviter une défaite qui les replonge dans leurs doutes avant d'aller à Lyon.




CE SUPPORTER lensois trop alcoolisé pour se rendre à pied de son bus au Parc des Princes doit s'en vouloir. Il a manqué la quatrième victoire d'affilée de son équipe en championnat sur la pelouse du PSG (4-3), au terme d'une rencontre débridée jusque dans les derniers instants. « On s'attendait à une réception plus musclée, Paris a raté son match », résume Francis Gillot, l'entraîneur nordiste, premier surpris de voir son équipe ouvrir le score dès la deuxième minute et mener 3-1 à la mi-temps.
Laurent Fournier, son homologue parisien, espérait pour sa part un tout autre dénouement en reconduisant les onze titulaires vainqueurs à Bordeaux une semaine plus tôt (2-0). « J'aurais trouvé illogique de ne pas repartir avec les mêmes, explique-t-il. Je ne regrette pas mon choix. J'avais beaucoup d'espoirs, on n'a pas été bons, je suis déçu. » Bousculés par un adversaire entreprenant, dominés dans l'entre jeu, souvent mal inspirés dans la finition, les joueurs du PSG ont anéanti en une soirée le bénéfice de leur premier succès en Gironde depuis dix-sept ans, puisqu'ils quittent le trio de tête.

« On manque de gabarits »

Hier soir, l'équipe de la capitale a écrit une nouvelle page d'histoire, plus terne. Cela faisait six ans qu'en championnat elle n'avait pas encaissé trois buts dans le même mi-temps au Parc (défaite 3-0 contre Monaco le 25 septembre 1999). Il faut remonter au début de l'ère Halilhodzic pour trouver trace d'une défaite comparable au Parc (2-4 contre Monaco le 24 août 2003). En méditant ces statistiques, les Parisiens pourront nourrir le regret de s'être révoltés trop tard. Les yeux humides, Fournier contient une colère perceptible et livre une drôle d'analyse de cette défaite : « Je n'ai pas senti un manque d'envie, mais un manque d'impact physique dans la récupération. On manque de gabarits. Quand on joue contre une équipe plus athlétique que nous, on a du mal à rivaliser. » L'excuse est difficilement recevable. Comment des joueurs si solides une semaine plus tôt peuvent-ils soudainement devenir trop légers ? Faut-il y voir une critique de son effectif ou un appel du pied aux dirigeants parisiens pour recruter quelques colosses au mercato d'hiver (du 1 e r au 31 janvier 2006) ? « On va s'accrocher et essayer de prendre le plus de points possible jusqu'à la trêve », répond-il. D'autres pistes de réflexion s'ouvrent à lui, comme la rigueur défensive. « Quatre buts encaissés, ça fait mal, lâche Fournier, dépité. Sur le deuxième but, il y a encore eu une absence au marquage sur un coup de pied arrêté. Il va encore falloir travailler. » Outre les défaillances individuelles (Dhorasoo, Rothen, Rozehnal) et collectives, le pire est sans doute ces huit occasions franches vendangées. Les Parisiens ont notamment laissé passer la possibilité de prendre l'avantage à 1-1 (10 e , 19 e ), puis de revenir à 3-2 (68 e ). Dans la minute suivante, Dindane a concrétisé l'unique occasion lensoise en seconde période pour porter le score à 4-1 (69 e ). Le baroud d'honneur lors des quatre minutes d'arrêt de jeu - buts de Pauleta et Yepes - n'a servi qu'à réveiller un Parc en train de se vider depuis un bon quart d'heure. Les Parisiens ont maintenant cinq jours pour panser leurs plaies et trouver le moyen de revenir de Lyon la tête haute.


-------------------------------------------------------------------------------------


Pauleta seul rescapé du naufrage


EN QUÊTE DE CERTITUDES, Laurent Fournier avait décidé de ne pas changer l'équipe qui a gagné à Bordeaux. Mais son système à trois récupérateurs (Dhorasoo, Cissé, Armand) a cette fois très vite montré ses limites. Paris se laisse surprendre dès la 2 e minute mais Pauleta rétablit l'équilibre dès sa première occasion.
Contre toute attente, Lens montre un visage résolument offensif. Le match est débridé et très agréable. Peu à peu, les Parisiens se laissent dépasser, physiquement et techniquement. Les Lensois, plus incisifs et clairevoyants, profitent d'un corner pour doubler la marque. Paris s'effondre. Avec un plan de jeu brouillon et un manque de cohésion flagrant, les Parisiens encaissent logiquement deux autres buts. Leur réveil tardif ne suffit pas à masquer la faillite collective.

Letizi (4). Une sortie plus franche aurait sans doute permis d'éviter le troisième but. Pour une fois, il n'a jamais été décisif.

Pichot (3,5). Comme tous ses partenaires de la défense, il a régulièrement été pris de vitesse. Courtes ou longues, ses relances manquent de précision.

Rozehnal (3,5). Pas exempt de reproches sur les deux premiers buts, son placement et certaines de ses interventions se sont révélées approximatives.

Yepes (5). Son but dans les arrêts de jeu récompense une prestation personnelle honorable. Au moins, il a tenté de colmater les brèches mais les voies d'eau étaient trop nombreuses.

Mendy (3,5). A l'origine du premier but de Pauleta, le « nouveau » latéral gauche a bien commencé la partie avant de sombrer comme les autres. La vivacité de Dindane. Absent défensivement sur le dernier but de ce dernier.

Dhorasoo (3). Il n'est pas entré dans le match et Fournier a décidé de le remplacer à la pause par Kalou (5), à créditer de bonnes intentions, il manque encore d'automatismes avec ses partenaires, notamment Pauleta. Il rate une occasion à la 87 e mais offre le troisième but à Yepes après un joli travail.

Cissé (4). Une malheureuse remise en retrait se transforme en passe décisive pour Jussié (41 e ). Souvent trop seul pour défendre au milieu de terrain, il se blesse aux adducteurs et cède sa place à MBami (60 e ). Averti dès sa première intervention, le Camerounais est allé au charbon.

Armand (3,5). Convaincant au poste de récupérateur face à Bordeaux, il a cette fois montré ses limites. A sa décharge, l'ensemble du milieu n'était absolument pas complémentaire. Une tête aux six mètres dans les bras de Itandje (20 e ).

Pancrate (3,5). Pendent de Rothen à droite, il a offert des solutions mais n'a pas toujours été bien servi par ses partenaires. Remplacé à la pause par Landrin (3,5) qui s'est longtemps cherché avant d'offrir le troisième but à Pauleta.

Rothen (3,5). Après sa passe décisive du droit pour Pauleta, il n'a quasiment plus rien montré. Il ne passe plus en un contre un et son pied gauche est moins précis. Blessé à la main droite en fin de match. Encore une mauvaise soirée.

Pauleta (6,5). Il marque sur sa première occasion et relance temporairement une partie mal engagée. Placé seul en pointe, il se crée (et gâche..) cinq grosses occasions (10 e , 19 e , 65 e , 68 e , 90 e ). A la dernière minute, il sauve l'honneur (surtout le sien) et inscrit son dixième but de la saison.

Lens, roi des matchs nuls (10 depuis la première journée), a quitté le Parc avec un succès largement mérité. Diarra rayonne au milieu de terrain, Jussié et Dindane se sont bien amusés.
L'arbitre, M. Bré (6) a judicieusement appliqué la règle de l'avantage.


-------------------------------------------------------------------------------------


« On n'a peur de personne »
FRANCIS GILLOT, entraîneur de Lens


A VOIR Alou Diarra expédier rageusement le ballon dans le ciel du Parc au coup de sifflet final, on pouvait croire que la réaction d'orgueil du PSG dans le final avait gâché la fête lensoise. Mais une fois douchés, les Nordistes ne se formalisaient pas trop de ce petit relâchement. Pourtant fâché avec les médias, Francis Gillot a ainsi renoué avec micros et caméras.
« Un match référence, n'hésite d'ailleurs pas à déclarer l'entraîneur lensois. On avait perdu l'habitude de marquer et d'encaisser des buts. J'ai donc du mal à comprendre ce qui s'est passé. Cela faisait un moment qu'on n'avait pas été aussi efficaces. » Un appétit offensif symbolisé par Olivier Thomert. Auteur d'un but et d'une passe décisive, le Francilien d'origine (NDLR : il est né à Versailles) savoure son plaisir : « C'est ma quatrième victoire d'affilée ici ! On a su trouver une bonne liaison entre les milieux et les attaquants. On s'attendait que le PSG nous presse assez haut, mais le fait de marquer vite a tout changé. » « En L 1, pour marquer les esprits, il faut réussir de grands matchs contre l'OM et le PSG, estime le défenseur Yoann Lachor. On était animés d'une grosse motivation et on a fait preuve d'une grande cohésion. Pour la première fois, nos individualités se sont mises au service du collectif. » A l'instar d'Aruna Dindane, l'artiste ivoirien, qui a enfin répondu présent : « Je ne sais pas si on a vu le vrai Dindane, mais je suis vraiment heureux. » Gillot, lui, ne veut pas en rester là : « On n'a peur de personne. J'espère qu'on va continuer sur le même rythme et qu'on va récupérer les points perdus. »


-------------------------------------------------------------------------------------


« Ils nous ont marché dessus »
LIONEL LETIZI, gardien du PSG


EN SURVÊTEMENT et l'air dépité, Lionel Letizi s'est présenté en salle de presse pour tenter d'expliquer ce naufrage. C'est le seul joueur parisien à avoir trouvé la force (ou le courage) de s'exprimer. Avec des mots simples mais justes, le gardien a fait comprendre qu'hier soir, le PSG avait été surclassé par Lens.
Sans chercher d'excuses et sans vouloir trop en dire non plus, Letizi espère un sursaut dans les prochains jours pour préparer au mieux le déplacement à Lyon samedi prochain.

Vous perdez 4-3. Le score aurait-il pu être plus sévère ?
Lionel Letizi.
On aurait pu perdre 4-1... Au Parc des Princes, ce genre de résultats ça fait mal. Les Lensois étaient au-dessus de nous tout le match, sauf à la fin où ils se sont relâchés. Il n'y a rien à dire.

Mais que s'est-il passé ?
On était bien motivés mais les Lensois nous ont marché dessus. De l'arrière, cette équipe donnait l'impression d'un rouleau compresseur. Et on a eu du mal à réagir.

N'y a-t-il pas eu renoncement ?
L'envie était là, elle est toujours là. Mais de ma position, j'ai eu l'impression qu'on était totalement étouffé. C'est une mauvaise soirée.

Vous dites que Lens vous a marché dessus, comment est-ce possible ?
Physiquement, Lens est au-dessus du lot. Ce soir (hier), ils ont été largement au-dessus de nous. En plus, ils ont eu 100 % de réussite. Quand c'est comme ça, tout le monde subit.

En une semaine, avec le même système tactique (trois récupérateurs) et les mêmes hommes, vous avez réalisé deux performances diamétralement différentes. Comme l'expliquez-vous ?
Le football, c'est comme ça, et heureusement. La semaine dernière, ça s'est bien passé, moins ce soir (hier). Il ne faut pas tout remettre en cause pour autant.

Vous allez à Lyon samedi. Comment préparer au mieux ce délicat déplacement ?
Il faut bien gérer cette semaine, et ce ne sera pas évident. Il n'y a pas de soucis particuliers à se faire avant Lyon. Ce match face à Lens est l'exemple à ne plus reproduire.


-------------------------------------------------------------------------------------


Une débâcle et des questions



APRÈS LE MATCH, dans l'intimité du vestiaire du Parc, le silence était lourd et pesant. Seul Pedro Pauleta, en digne capitaine, a osé prendre la parole. « C'est pas grave les gars, ça arrive, on va s'en remettre, il y a des soirs comme ça », a-t-il lancé en substance à ses partenaires.
Tant bien que mal, le meilleur buteur du championnat (10 buts) a essayé de dédramatiser. La situation n'en reste pas moins préoccupante et soulève de nombreuses interrogations.

Fournier s'est-il trompé ?
Reconduire le même système tactique qu'à Bordeaux n'était pas sans risque. Après coup, force est de constater que ce n'était pas une bonne idée. La semaine dernière, un joueur du PSG commentait ainsi le bon coup tactique réalisé en Gironde. « Ne pas faire jouer des joueurs à leur vraie place, ça peut marcher une fois, mais pas deux... » Si Fournier s'est trompé, il a surtout été trompé par ses joueurs. Car les choix de l'entraîneur ne sont pas la principale raison du fiasco. Comme à Saint-Etienne et contre Nice, l'état d'esprit affiché par certains joueurs est impardonnable. Les Lensois leur ont donné une leçon d'implication et de cohésion. Les vertus chères à Fournier ont, une fois de plus, été bafouées. Une faute professionnelle.

A quoi joue Dhorasoo ?
Raymond Domenech était hier soir au Parc des Princes. La prestation de Vikash Dhorasoo a sans doute interpellé le sélectionneur. Rayonnant la semaine dernière à Bordeaux, le milieu de terrain international a été complètement transparent hier, au point de contraindre Fournier à le sortir à la mi-temps. Le manque de constance de son jeu laisse perplexe. Mieux dans sa tête et dans ses jambes depuis un mois, son manque d'engagement dans un rendez-vous aussi important étonne. Compte tenu de sa personnalité, il ne sera jamais un leader dans le vestiaire, mais, grâce à son talent, il doit l'être sur le terrain. Son objectif n'est pas de faire l'unanimité auprès de ses partenaires, mais il devra vite se montrer irréprochable lors des prochains matchs.

Quel visage face à Lyon ?
Laurent Fournier a six jours pour remettre de l'ordre dans son groupe. Si le PSG joue samedi à Lyon comme il a joué hier, il s'expose à une nouvelle grosse déconvenue. Pour les Parisiens, le but n'est pas de perdre avec les honneurs à Gerland, mais de se prouver une bonne fois pour toutes qu'ils sont des dauphins crédibles au champion. Après seize journées, le plan de jeu parisien reste flou, les automatismes entre joueurs largement perfectibles et la cohésion du groupe ne saute pas aux yeux. Comme toujours, ce n'est pas sur les joueurs que la pression est la plus forte mais sur l'entraîneur. Parfois - et c'est le cas aujourd'hui - cet état de fait semble injuste. Mais les dirigeants parisiens ne laisseront pas l'équipe s'enfoncer au classement sans réagir.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.culturepsg.com
kevin17300
Fondateur
Fondateur
kevin17300

Masculin Nombre de messages : 28450
Age : 33
Localisation : Brest
Emploi : vendeur multimédia a BOULANGER
Date d'inscription : 20/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyLun 28 Nov - 15:39

Merci pour totues ces infs

_________________
Revue de Presse - Page 5 Kevinud0
Revenir en haut Aller en bas
https://psgonline.forumactif.com
NeiBaF
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
NeiBaF

Masculin Nombre de messages : 10656
Age : 34
Localisation : Alfortville
Emploi : Data operator
Date d'inscription : 28/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyLun 28 Nov - 16:57

Mais de rien Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.culturepsg.com
LiL GreG
VIP
VIP
LiL GreG

Masculin Nombre de messages : 20459
Age : 30
Localisation : 34000, Montpellier
Emploi : Etudiant en informatique (3ème année)
Date d'inscription : 14/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyLun 28 Nov - 18:37

Juste pour savoir: tout tappe tout sa a la main ou bien tu prends dans sur un site (je parle du parisien)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/LiL.GreG.974
kevin17300
Fondateur
Fondateur
kevin17300

Masculin Nombre de messages : 28450
Age : 33
Localisation : Brest
Emploi : vendeur multimédia a BOULANGER
Date d'inscription : 20/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyLun 28 Nov - 19:36

bein a ton avis?

_________________
Revue de Presse - Page 5 Kevinud0
Revenir en haut Aller en bas
https://psgonline.forumactif.com
LiL GreG
VIP
VIP
LiL GreG

Masculin Nombre de messages : 20459
Age : 30
Localisation : 34000, Montpellier
Emploi : Etudiant en informatique (3ème année)
Date d'inscription : 14/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyLun 28 Nov - 19:39

je sais pas moi :/
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/LiL.GreG.974
NeiBaF
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
NeiBaF

Masculin Nombre de messages : 10656
Age : 34
Localisation : Alfortville
Emploi : Data operator
Date d'inscription : 28/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyLun 28 Nov - 21:15

Bah je tape tout ca tout seul j'ai que ca a foutre Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.culturepsg.com
2BPSG
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
2BPSG

Masculin Nombre de messages : 36920
Age : 34
Localisation : Vincennes (94)
Date d'inscription : 19/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyMar 29 Nov - 7:03

NeiBaF a écrit:
Bah je tape tout ca tout seul j'ai que ca a foutre Rolling Eyes

T'as fait fort là. hihi
Revenir en haut Aller en bas
2BPSG
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
2BPSG

Masculin Nombre de messages : 36920
Age : 34
Localisation : Vincennes (94)
Date d'inscription : 19/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyMar 29 Nov - 7:03

Merci pour tes infos. hého
Revenir en haut Aller en bas
NeiBaF
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
NeiBaF

Masculin Nombre de messages : 10656
Age : 34
Localisation : Alfortville
Emploi : Data operator
Date d'inscription : 28/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyMar 29 Nov - 21:12

Mardi 29 Novembre

Amour L'Equipe Amour

Le Parisien

Le grand flou de l'organisation tactique

IL EST IMPOSSIBLE de savoir comment jouera le PSG samedi à Lyon. Avec un, deux ou trois récupérateurs ? Avec un spécialiste du couloir droit sur ce flanc ou un joueur qui n'aime pas s'y trouver ? Avec un latéral gauche droitier ou non ? Avec Dhorasoo mais sans Kalou ou l'inverse ? Dans une composition « classique » ou avec un onze bâti pour faire un coup ? Personne ne le sait. Laurent Fournier a peut-être d'ores et déjà une idée mais il est resté imperméable au contact humain hier matin au camp des Loges.
Les joueurs, eux, apprendront peut-être la composition de l'équipe et son animation samedi midi (comme ce fut le cas ce week-end avant d'affronter Lens). Après seize journées de championnat, le système employé par le PSG reste un mystère. Comment joue Paris ? Peu d'amateurs du ballon rond peuvent répondre. La même question appliquée à Lyon, Bordeaux ou Marseille trouve immédiatement une réponse quand bien même elle est plurielle : selon qu'il joue avec une défense à quatre ou à cinq, le schéma marseillais est désormais connu. A Paris, la seule certitude concerne la défense : quatre éléments immuables. Entre le gardien, son rempart et Pauleta devant, c'est le grand flou, un puzzle difficile à construire pour Fournier.

Les errements du couloir droit

L'entraîneur est loin d'en être le seul responsable. Prenons le couloir droit. Il a successivement essayé Cissé, Landrin, Pancrate, Dhorasoo, Kalou, re-Pancrate. A l'arrivée, aucun de ces joueurs ne s'est imposé, quelle que soit la raison (manque de repères, incompétence à ce poste, refus d'y jouer...). Fournier a aussi commencé avec un seul récupérateur (MBami) avant que cette formule ne soit remise en cause par les joueurs eux-mêmes aux premiers dégâts (défaite 2-1 à domicile contre Nice). L'entraîneur voit et s'adapte. Des qualités de souplesse que Fournier a héritées de son passé de joueur et de technicien qui sent le jeu plus qu'il ne le théorise. Et puis le coach de la capitale ne peut se voir imputer l'état d'esprit parfois suffisant qui escorte les Parisiens à certaines de leurs sorties. Après la défaite contre Lens (3-4) et la semaine sous pression qu'ils vont vivre, on ne serait ainsi pas surpris de les voir réaliser une manière de « grand match » ce week-end à Gerland. Pour quelques joueurs du PSG, l'état d'esprit défaillant découle du manque de repères tactiques. Vieux débat sur la poule et l'oeuf. Reste qu'on ne peut exonérer Fournier de ses errements. Son fil conducteur depuis le début de saison est obscur. Il a cédé sur le nombre de récupérateurs, ne sait pas faire jouer Dhorasoo et Kalou ensemble et n'a jamais paru en mesure de trouver le complément idéal à Pauleta. Bref, l'architecture de son milieu de terrain, qui lui fait gagner le match à Bordeaux (0-2) mais perdre celui contre Lens, reste fragile. Les mauvaises prestations actuelles de Rothen mériteraient une révision du schéma offensif de l'équipe. A l'arrivée, cette question : d'autres solutions ont-elles été envisagées ?


-------------------------------------------------------------------------------------


Paris en plein désarroi



«JE NE PARLE PAS ! » Le pas pressé et le regard fuyant, Laurent Fournier saute dans sa 806 et quitte le camp des Loges à toute allure. Comme lui, la plupart des joueurs déclinent poliment les sollicitations de la presse. Au lendemain de la douloureuse défaite face à Lens, l'ambiance est pesante.
Dans le vestiaire, avant le traditionnel décrassage, l'entraîneur a tenté de secouer son petit monde. « Le coach a gueulé, raconte Christophe Landrin. Il nous a dit qu'au niveau de l'état d'esprit on n'y était pas et qu'on ne pouvait pas espérer grand-chose si ça ne changeait pas. » Pauleta assume ses responsabilités de capitaine et accepte de se confier d'un ton monocorde : « En football, le plus difficile, c'est d'expliquer une défaite. Après le bon match qu'on avait fait à Bordeaux, on a tout fait à l'envers. En face, il y avait une bonne équipe, mais ce n'est pas possible de prendre quatre buts à la maison. On pouvait perdre, mais pas comme ça... »

« Il faut que ça change »

Chose rare, le buteur portugais dévoile en partie ses sentiments. « Je suis triste, admet-il. On ne peut pas continuer à faire des grands matchs un jour et rater complètement le suivant. Ce n'est pas la première fois que ça arrive, mais j'espère que c'est la dernière. Il faut que ça change le plus vite possible. » Joueurs, entraîneurs et dirigeants semblent s'accorder sur un point : personne ne s'explique l'inconstance chronique dont est victime l'équipe. « On ne comprend pas comment on peut être très bons à Bordeaux et catastrophiques le match suivant, dit Landrin. C'est le jour et la nuit. C'est un problème d'état d'esprit, si la tête ne va pas, les jambes ne suivent pas. Peut-être qu'on pensait que ça allait passer comme à Bordeaux. » David Rozehnal, qui a toujours des soucis pour comprendre ce qui se dit dans le vestiaire, s'excuse dans un anglais impeccable : « On est vraiment désolés. Ce n'est pas possible de faire un match comme ça à la maison. L'ambiance est lourde, comme après une défaite. Mais ce n'est pas la crise ! » Le défenseur tchèque reconnaît que, « comme les autres », il a « raté son match », mais souhaite « oublier très vite cette défaite pour se concentrer sur Lyon ». Un rendez-vous très attendu. « C'est le meilleur match à faire après une défaite à domicile, estime Pauleta. Tout le monde pense qu'on va perdre. Nous, les joueurs, on a beaucoup de respect pour Lyon, alors l'implication, l'envie de jouer et de gagner seront totales. » Landrin confirme : « Même si Lyon est très fort, on peut espérer trois points. » S'ils se montrent aussi dilettantes que dimanche, les Parisiens peuvent surtout espérer une nouvelle débâcle. Fournier a cinq jours pour remobiliser des troupes qui semblaient hier profondément déstabilisées.


France football

"Notre milieu était à la ramasse"


En s'inclinant 4-3 dimanche à domicile face à Lens, les Parisiens ont encaissé autant de buts en une soirée que lors de leurs huit matchs précédents au Parc des Princes ! A en croire l'entraineur, Laurent Fournier, il s'agirait surtout d'un "problème de défi physique"...


Laurent Fournier, cette défaite constitue-t-elle un nouveau coup d'arrêt pour le PSG ?
Je m'attendais à mieux, surtout après notre victoire à Bordeaux (2-0, 15è j.). J'avais demandé de presser haut les Lensois, mais on n'a pas pu rivaliser face à des joueurs très physiques. Il va falloir travailler encore. Je suis déçu, surtout, par notre entame de match. On a pris ce but d'entrée...

Vous semblez finalement ne pas avoir encore trouvé la bonne formule ?
On a manqué d'impact physique. Je ne regrette pas le choix d'avoir aligné la même équipe que contre Bordeaux. Cela aurait été illogique de soritr les joueurs qui étaient là contre Bordeaux. Maintenant, on a laissé les Lensois jouer, notre milieu était à la ramasse, c'est pour cela que j'ai fait des changements à la mi-temps. Ce n'est pas l'état d'esprit qui est en cause, mais c'est un problème de défi physique. Contre Monaco, on a eu du mal au milieu, et contre Lens, on a manqué d'impact physique face à des joueurs athlétiques.

Comment comptez-vous gérer à l'avenir vos matchs face à des joueurs athlétiques ?
Je ne sais pas... A vous de me le dire...

Votre effectif est donc limité dans ce cas de figure ?
Face à des joueurs plus physiques, on n'y est pas. Il y a toujours des erreurs sur des coups de pieds arrêtés de l'adversaire. On prend le deuxième but lensois sur une erreur de concentration. On ne va pas renoncer et travailler pour préparer notre match de samedi contre Lyon. On va essayer de travailler les systèmes et de remédier à cela cette semaine.

Regrettez-vous vos choix tactiques ? Et pourquoi avoir sorti Dhorasoo et Pancrate à la mi-temps ?
Je ne regrette pas mes choix ! Cela a bien marché contre Bordeaux, moins bien cette fois-ci. Si Landrin est entré, c'était pour bloquer le couloir droit et muscler le milieu. Je change les joueurs sur mes critères.

Attendez-vous des changements au mercato ?
Il reste trois journées avant la trêve. On va faire le maximum pour prendre neuf points. On va s'accrocher, mais c'est sûr que, pour répondre aux défis physiques, il faut faire quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.culturepsg.com
2BPSG
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
2BPSG

Masculin Nombre de messages : 36920
Age : 34
Localisation : Vincennes (94)
Date d'inscription : 19/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyMer 30 Nov - 7:14

Paris a beaucoup de soucis. Reflexion
Revenir en haut Aller en bas
kevin17300
Fondateur
Fondateur
kevin17300

Masculin Nombre de messages : 28450
Age : 33
Localisation : Brest
Emploi : vendeur multimédia a BOULANGER
Date d'inscription : 20/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyMer 30 Nov - 13:35

alors que pourtant ont s'appercoit que paris a meme plus de soucis que l'om alros que l'om sont a la rue depuis le début de la saison

_________________
Revue de Presse - Page 5 Kevinud0
Revenir en haut Aller en bas
https://psgonline.forumactif.com
NeiBaF
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
NeiBaF

Masculin Nombre de messages : 10656
Age : 34
Localisation : Alfortville
Emploi : Data operator
Date d'inscription : 28/05/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyMer 30 Nov - 21:59

Mercredi 30 Novembre

Amour L'Equipe Amour

Le Parisien

Les dossiers chauds de MBami

CONSIDÉRÉ comme un rouage essentiel du PSG la saison dernière, Modeste MBami a débuté les deux derniers matchs sur le banc. Une situation surprenante et compliquée. A court et moyen terme, l'avenir de l'international reste flou.
Par la force des choses et des choix, ses relations avec Laurent Fournier sont devenues ambiguës. Celles avec ses dirigeants ne sont pas forcément plus claires.

Il se sent victime d'une injustice.
Compétiteur dans l'âme, MBami n'apprécie pas son nouveau statut de remplaçant et le vit comme une injustice. Il comprend mal pourquoi Laurent Fournier juge son rendement globalement insuffisant depuis le début de championnat. Selon lui, ses prestations irrégulières s'expliquent surtout par les choix tactiques qui l'ont isolé devant la défense. Un rôle ingrat et épuisant où il est difficile de se mettre en valeur. Sur le terrain, ses affinités avec Cissé et Dhorasoo ne sont pas évidentes. Malgré tout, son comportement (dans le vestiaire et à l'entraînement) reste positif. « Il garde un bon état d'esprit et accepte la concurrence, affirme son agent Téni Yerima. Il travaille et ne dit rien. Deux matchs sur le banc, ça permet de souffler et il est normal que l'entraîneur fasse des essais. Après, si ça dure dix matchs... » Samedi, à Lyon, la suspension de Cissé devrait lui valoir une place de titulaire.

Le PSG ne veut pas l'envoyer à la CAN.
Les dirigeants parisiens aimeraient beaucoup conserver MBami pendant la Coupe d'Afrique des nations. Ils le lui ont fait savoir. Très souvent relégué sur le banc de la sélection ces derniers mois, MBami sait où est son intérêt. « S'il a le choix, il restera à Paris, assure Yerima. Le PSG aimerait qu'il ne parte pas, mais, au lieu de lui en parler à lui, les dirigeants feraient mieux d'en parler avec leurs homologues camerounais avec lesquels ils ont d'excellentes relations. » Justement, il se dit que Jean-Michel Moutier en a déjà parlé à son vieil ami Artur Jorge (sélectionneur des Lions indomptables). En attendant, si MBami reçoit une convocation, il ne pourra pas refuser car il risquerait d'être sanctionné par la Fifa. Son éventuel départ pour la CAN contraindrait alors Paris à recruter un milieu récupérateur lors du mercato d'hiver, ce qui n'est pour l'heure qu'une éventualité parmi d'autres.

Il attend toujours son augmentation.
L'affaire traîne depuis maintenant six mois. Pour estomper ses velléités de départ en juin dernier, les dirigeants lui avaient promis un statut de cadre et une substantielle revalorisation de salaire (actuellement de 70 000 € brut par mois). A ce jour, aucun accord n'a été trouvé. Une énième réunion est prévue courant décembre. MBami souhaite aujourd'hui inclure aux discussions une prolongation de son contrat qui arrive à échéance en juin 2007. Pas sûr que les dirigeants parisiens acceptent car son avenir au PSG est aujourd'hui très incertain. L'été dernier, pour convaincre MBami de rester une saison de plus à Paris, Pierre Blayau lui avait donné sa parole de lui accorder un bon de sortie en juin 2006. MBami ne l'a pas oublié. Les dirigeants non plus. Agé de 23 ans, le Camerounais quittera probablement Paris dans sept mois. A moins que... « Tout est possible, conclut Yerima. Car si le PSG se qualifie pour la Ligue des champions, Modeste aura très envie de rester. »
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.culturepsg.com
kevin17300
Fondateur
Fondateur
kevin17300

Masculin Nombre de messages : 28450
Age : 33
Localisation : Brest
Emploi : vendeur multimédia a BOULANGER
Date d'inscription : 20/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyJeu 1 Déc - 1:11

heuresmeent que c'est pas trop un creuvard de tune

_________________
Revue de Presse - Page 5 Kevinud0
Revenir en haut Aller en bas
https://psgonline.forumactif.com
2BPSG
Légende PsgOnline
Légende PsgOnline
2BPSG

Masculin Nombre de messages : 36920
Age : 34
Localisation : Vincennes (94)
Date d'inscription : 19/02/2005

Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 EmptyJeu 1 Déc - 8:27

Il nous a quand mêm rendu de bons services.
A part pauleta et yepes, aucun des joeuurs actuels n'a fait mieux qu'mbami.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Revue de Presse - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Revue de Presse   Revue de Presse - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Revue de Presse
Revenir en haut 
Page 5 sur 30Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 17 ... 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PSG Online :: PARIS SAINT-GERMAIN :: Actu Club-
Sauter vers: